La sécurité sanitaire maîtrisée et la traçabilité maximale assurée

Les fumeurs français s’engagent à :

  • S’appuyer sur le guide de bonnes pratiques d’hygiène et d’application des principes HACCP créé par la Profession, évalué par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), validé par les administrations françaises et publié au Journal Officiel, pour atteindre des objectifs élevés en termes de sécurité sanitaire et de respect de la chaîne du froid.
  • Respecter la norme AFNOR V 45-065, qui sert de référence commune à la production de Saumon Fumé en France.
  • Mobiliser l’ensemble des systèmes de suivi disponibles pour garantir une traçabilité précise durant toutes les étapes de préparation des poissons depuis la ferme d’élevage ou le bateau de pêche, jusqu’au point de distribution.

Des engagements supplémentaires

Les fumeurs français s’assurent, par des audits et contrôles, que leurs fournisseurs ne mettent en oeuvre aucun traitement antibiotique systématique :
> Les saumons fumés en France sont issus d’élevages n’ayant jamais recours aux antibiotiques de façon préventive. Ces élevages n’utilisent les antibiotiques que de façon curative, sur prescription exclusive d’un vétérinaire en cas de nécessité absolue pour le bien-être de l’animal.
> Le taux d’antibiotiques prescrits dans les élevages de saumons utilisés par les ateliers de fumage français se situe sous le seuil autorisé par la réglementation européenne.

Utilisation des outils novateurs d’informations numériques :
> Certains fumeurs français développent l’information des consommateurs de façon dématérialisée sur Internet, permettant d’accéder en un clic à un plus grand nombre d’informations sur l’origine, le mode d’élevage du poisson, et autres caractéristiques utiles pour renforcer la capacité des consommateurs à être informés et à faire un choix éclairé ; ce peut être fait par exemple par la mise en place de « flash codes » sur les emballages, ou tout autre moyen d’information déportée.

Quelques exemples concrets

> L’absence de toute trace d’antibiotique dans les saumons utilisés par les ateliers français est doublement contrôlée par l’audit des fournisseurs et le contrôle des matières premières à réception dans les ateliers Ainsi, si la prescription est nécessaire pour assurer le bien-être du saumon durant son élevage, un délai suffisant doit être respecté entre la fin de son traitement et sa capture pour éliminer les résidus.
> Le développement des stratégies de stimulation immunitaire permet d’éviter plus de 98% des traitements antibiotiques dans la filière.
> Conformément à la réglementation, les professionnels précisent l’origine du Saumon Fumé sur l’étiquette, zone géographique de pêche ou d’élevage, et à fournir à tout moment les preuves de l’authenticité de cette origine.

Click to access the login or register cheese